Echos de Terre Sainte. Sainte Anne Jérusalem

Quartier Vignettaz. Messe du samedi.

Horaire

Horaire Hiver : 16h30

Bienvenue !

04.04.17 - 20:28

Les Rameaux. Mémoire pour préparer Pâques

Une traduction bien ancrée. Mémoire de l'entrée de Jésus de Nazareth dans la ville sainte de Jérusalem pour entrer dans l'esprit de la fête de Pâques.

Dessin de catéchèse illustrant les Rameaux

Chapelle Africanum avec les enfants

 

Que s'est-il passé à Jérusalem, peu de temps avant la mort violente de Jésus ?
Les petites gens chantent un beau refrain pour accueillir celui qui vient au nom du Seigneur pour établir le Règne de David : "Hosanna au plus haut des cieux".

Pour ces petites gens, il est le Messie attendu depuis si longtemps pour relever le peuple, accablé par le mépris des puissants. Le cortège qui l'entoure est modeste. On secoue des branches de palmiers ou d'olivier, des branches de buis.

Et Jésus de Nazareth avance sur un "petit âne" dont il avait dit aux deux disciples : "le Seigneur en a besoin" (Luc 19,32). Pourquoi donc lui, le Seigneur, aurait-il besoin d'un "petit âne" alors que les grands se déplaçaient à cheval ?

Jésus de Nazareth ne vient pas établir le Royaume de Dieu par la force, mais par le don de sa vie.  Pour nous l'entrée de Jésus à Jérusalem devient une parabole. Le "petit âne" évoque à l'avance l'abaissement de Jésus : "Il s'est abaissé lui-même en devenant obéissant jusqu'à mourir, à mourir sur une croix. C'est pourquoi Dieu l'a élevé au-dessus de tout" affirme l'apôtre Paul dans sa lettre à ses chers frères qui l'avaient accueilli dans leur ville, en Macédoine. (Philippiens 2,8).

Durant la Semaine sainte qui commence avec l'évocation des Rameaux,  il convient en premier lieu d'imiter son abaissement dans les services quotidiens que nous pouvons rendre à notre prochain.