Echos de Terre Sainte. Sainte Anne Jérusalem

Quartier Vignettaz. Messe du samedi.

Horaire

Horaire Hiver : 16h30

Bienvenue !

30.04.17 - 10:59

Liberté religieuse. Chemins ouverts par François

Un rapport officiel signale que 32 pays ne respectent pas la liberté religieuse. Les restrictions à l'expression religieuse sont très graves dans onze pays. Lors de son récent voyage en Egypte, le pape François a ouvert des pistes pour favoriser les rencontres et le dialogue entre les différentes traditions religieuses.


« La charité est l’unique extrémisme des croyants… » Naïf ces petites phases ? Pas tant que cela. François est malin. Par là il nomme directement le cœur du problème : la vengeance qui empêche toute réconciliation, prolonge les guerres et refuse que la paix s’installe.


Au Caire les 28 et 29 avril, il a prononcé à son arrivée deux discours de paix et de réconciliation très applaudis qui ont été retransmis à la Une de la TV égyptienne. Le premier lors de la Conférence pour la paix à la célèbre université millénaire sunnite d’Al Azhar et l’autre à l’accueil du président Al Sissi devant un parterre de diplomates.


Il fallait voir l’accolade chaleureuse du grand imam Ahmed al Tayeb pour saisir les profonds sentiments d’amitié qui lient les deux hommes, en même temps que le vif désir de l’Imam que son « frère de Rome » vienne l’aider à établir la paix dans son pays si fragilisé...

Le voyage du pape s’inscrivait aussi dans le désir d’unité avec les coptes orthodoxes, 10 % de la population égyptienne qui compte environ 90 millions d’habitants....


Un document signé en février à Al-Azhar, ce centre théologique de première importance pour le sunnisme, affirme que les différentes communautés, quelle que soit leur importance numérique, doivent avoir les mêmes droits. Un pas donc vers une saine laïcité qui va vers la reconnaissance de la pleine citoyenneté et de la liberté religieuse, demandée par François.

Extraits d'un article de Christine von Garnier, sociologue et journaliste, sur son blog du Journal Le Temps, avec son aimable autorisation.